NOUS EMBAUCHONS! Explorez une carrière chez Équipement SMS. Postes Vacantes
Mai 2022

Bulletin de mines

Sign up here!  Print
Coin des experts

Du diesel à la carboneutralité : l’objectif ultime pour une exploitation minière durable

Bon nombre d’entreprises ont placé la durabilité et la conservation de l’environnement au premier plan de leurs activités, notamment en développant des alliances pour aider le Canada à atteindre ses objectifs climatiques. L’exploitation minière carboneutre, qui n’était au départ qu’un concept nébuleux, devient peu à peu une démarche bien définie comprenant des référentiels et des objectifs clairs qui aident de nombreuses entreprises minières à établir des feuilles de route pour concrétiser leurs engagements pour la carboneutralité.

L’élimination de la dépendance de l’industrie minière à l’égard du carburant diesel est l’objectif numéro un de la progression vers la carboneutralité. Toutefois, bon nombre des technologies qui permettront de remplacer le diesel sont actuellement au stade de la recherche et du développement. Pour les entreprises minières, le chemin vers la carboneutralité devra débuter par des étapes transitoires. 

Dans cette édition du Coin des experts, Dillon McKinnon, Directeur, technologies minières, nous guide sur ce chemin et nous explique les différentes solutions qui s’offrent aux entreprises minières.
 

Dillon: Atteindre la carboneutralité est devenu un objectif prioritaire dans l’industrie minière, et nombre de nos clients se sont fixé des objectifs ambitieux dans ce domaine. Comme vous le savez, l’industrie minière a toujours été dépendante du diesel, dont l’empreinte carbone est considérable. Les émissions diesel des camions miniers représentent la moitié ou plus des émissions totales d’une exploitation minière typique. À l’heure où le secteur minier s’oriente vers la carboneutralité, la substitution du diesel par d’autres sources d’énergie aura un impact significatif sur son empreinte carbone.

Les deux technologies les plus prometteuses pour le remplacement du diesel sont l’électricité, notamment les batteries électriques et les systèmes d’assistance par chariot, qui alimentent les véhicules miniers grâce à des sources d’énergie alternatives, et les piles à hydrogène, qui ne produisent aucune émission carbone lors de la transformation de l’hydrogène en énergie utilisable par les équipements. 

Cependant, ces technologies n’étant actuellement qu’au stade de la recherche et du développement, la question qui se pose aujourd’hui est de savoir ce qu’il faut faire pendant cette phase de transition. 

Dillon: À court terme, je pense que la solution la plus pratique et la plus polyvalente consiste à remplacer le diesel par des sources de diesel renouvelables, comme l’huile végétale hydrotraitée (HVO), qui est déjà disponible sur le marché et fonctionne essentiellement comme un carburant diesel carboneutre. Nous travaillons actuellement avec l’un de nos clients pour réaliser des tests d’application en conditions réelles afin d’évaluer la productivité et le rendement fournis par cette solution. 

Une autre possibilité réside dans l’électrification de certaines routes où les camions miniers consomment beaucoup de diesel. À titre d’exemple, les camions entièrement chargés qui remontent d’une fosse produisent d’importantes émissions carbone. L’utilisation d’un système d’assistance par chariot pour électrifier cette partie de leur trajet peut donc s’avérer très efficace pour atteindre les objectifs fixés. 



Je dois également mentionner que certaines entreprises ont fait des essais avec le propane et le gaz naturel. Mais ces carburants, qui n’ont pas la même intensité que le diesel, ne permettent pas aux machines de fonctionner avec la même puissance. 

Dillon: Le HVO, un carburant diesel renouvelable, est ce que nous appelons un carburant d’appoint, c’est-à-dire que nous pouvons l’utiliser pour alimenter un moteur diesel sans avoir à le modifier. Cummins Diesel l’a déjà certifié pour une utilisation sur autoroute avec ses moteurs. Leurs ingénieurs nous disent qu’il ne devrait y avoir aucun problème pour obtenir la certification des équipements miniers, que nous attendons pour 2023. 

Le HVO est exempt de soufre et il est désigné par l’ISO comme un carburant plus propre que le diesel ordinaire. Ce qui permet aux entreprises utilisant le HVO d’atteindre la carboneutralité, c’est la compensation carbone obtenue par la culture des végétaux, de la graine au fruit, qui sont utilisés pour produire le carburant. En effet, les végétaux au sol absorbent du CO2. C’est pourquoi l’utilisation du HVO peut avoir un impact significatif sans pour autant exiger un réinvestissement important dans les équipements. 

Les huiles de friture et les graisses animales peuvent également servir à produire des formes de diesel renouvelable. La transformation de ces sources permet de produire un hydrocarbure pur, mais synthétique, ce qui signifie qu’il est chimiquement identique au diesel ordinaire.

Dillon: Komatsu a récemment annoncé son projet Power Agnostic Platform à la Mining Expo, qui est une innovation très prometteuse. Komatsu développe actuellement un camion minier de nouvelle génération équipé d’un moteur diesel classique qui pourrait, dans un premier temps, fonctionner avec le HVO, puis s’adapter facilement à d’autres sources d’énergie par la suite. Au lieu d’avoir à remanufacturer un moteur diesel, vous pourriez installer un bloc-batterie de dernière technologie. De plus, les entreprises minières qui se sont développées sur plusieurs années et qui disposent de rampes d’accès et d’installations électriques permettant l’utilisation de systèmes d’assistance par chariot pourraient intégrer cette technologie à leur camion, ce qui favorisait l’électrification. 



L’idée est que si vous achetez un tel camion aujourd’hui, votre investissement sera protégé par sa capacité d’adaptation aux nouvelles technologies. Vous pourrez intégrer les nouvelles technologies au fur et à mesure qu’elles deviendront disponibles, et ce, sans avoir à réinvestir dans un nouvel actif très coûteux.

Cummins, l’un de nos partenaires, est également en quête de solutions pour l’exploitation minière durable. Bien que cette entreprise soit née avec le diesel et qu’elle a été fondée il y a plus de 100 ans, elle sait qu’elle doit innover, comme en témoigne son acquisition d’entreprises spécialisées dans les carburants de remplacement. J’ai l’impression que Cummins n’est pas seulement un fabricant ordinaire de moteurs diesel conventionnel figé dans ses habitudes. 

Équipement SMS est devenue une entreprise experte dans le déploiement et le soutien de ces technologies et s’assure que ses clients comprennent la technologie et ses exigences. Elle aide ses clients à faire les meilleurs choix pour leurs opérations. 

Conclusion

L’abandon du diesel sera un facteur déterminant dans les efforts déployés par les entreprises minières pour atteindre la carboneutralité. Cela dit, nous pensons qu’une grande partie de la technologie permettant d’atteindre cet objectif ne sera pas applicable avant au moins une décennie. Entre-temps, Komatsu et Équipement SMS aident les entreprises minières à développer des stratégies viables pour qu’elles puissent commencer dès maintenant leur cheminement vers la carboneutralité sans avoir à investir des sommes importantes. 
Abonnez-vous à notre bulletin de mines mensuel
Lisez des articles d’experts
Enrichissez vos connaissances et recevez des articles d’experts portant sur des sujets approfondis qui répondent à vos questions de haut niveau. Ces communications vous seront transmises par courriel.

Joindre ici!

Related News