Une culture d’entreprise fondée sur la générosité

décembre 31, 2019
Bien peu d’organismes de bienfaisance au Canada possèdent un nom aussi reconnu que le Children’s Miracle Network (CMN) – aussi connu sous le nom d’Opération Enfant Soleil au Québec. Depuis 1983, ce réseau a amassé des fonds pour les enfants malades et blessés, distribuant ces sommes d’argent à ses 170 hôpitaux membres en Amérique du Nord, y compris le Stollery Children’s Hospital. D’innombrables entreprises participent aux campagnes de financement du CMN, dont Équipement SMS, fournisseur pancanadien d’équipement industriel qui a fait de l’aide aux enfants ayant besoin de soins médicaux une partie intégrante de sa culture d’entreprise.
CMN est un organisme de bienfaisance fort populaire auprès de nombreuses entreprises mais, contrairement à la plupart des autres organisations qui récoltent pour le réseau des dons des poches de leurs clients à partir de leurs points de vente, la contribution de SMS provient essentiellement de ses employés. En effet, les membres du personnel donnent chaque année de façon volontaire une portion de leurs chèques de paie pendant l’été, et l’entreprise double leurs dons. Chaque employé détermine combien il désire donner, et l’ensemble de l’effectif a été très généreux :
depuis le début de son association avec CMN en 2011, SMS a versé environ 2 millions $ à ce réseau. Ces sommes ont été remises à divers hôpitaux pour enfants dans tout le Canada.
« Cette campagne est pas mal différente des nombreuses autres qui nous appuient », révèle Angela Bennett, agente de développement pour le programme CMN de la fondation du Stollery Children’s Hospital. « Elle atteste de la générosité des employés de SMS et de l’esprit communautaire que cette entreprise a su instaurer. D’ailleurs, la direction accomplit un travail formidable en ce sens, et cela se reflète énormément dans la culture de l’entreprise. »

Comme l’entreprise se spécialise dans l’équipement industriel, l’une de ses plus grandes succursales est celle de Fort McMurray, ce qui signifie que les sommes amassées par les résidents du nord de l’Alberta sont versées directement à la fondation du Stollery Children’s Hospital, car cet hôpital sert la population de cette région (les dons des travailleurs d’autres provinces, toutefois, vont aux hôpitaux des provinces de l’Atlantique ou d’autres régions qui correspondent à leur adresse permanente).

La succursale de SMS à Fort McMurray compte plus de 500 employés, et près de 50 % d’entre eux contribue à la campagne de financement annuelle. En plus des dons par voie de retenues sur la paie, la succursale de Fort McMurray organise aussi des loteries moitié-moitié, des tirages comprenant des prix donnés gracieusement par des clients et des fournisseurs, un petit-déjeuner de reconnaissance des clients et divers barbecues et lunchs d’employés, autant d’activités visant à amasser des fonds pour la cause, tout en créant un sentiment d’appartenance parmi les employés de SMS.

« Certains de nos collègues ont eu recours aux services de l’hôpital Stollery de façon assez soutenue, et nous leur avons demandé de prendre la parole afin qu’ils partagent leur expérience de ces hôpitaux », rapporte Danielle MacKay, superviseure des composantes à SMS Fort McMurray, qui siège également au comité de financement de CMN. Elle poursuit : « Nous voyons l’impact que cet établissement a eu dans leur vie. Il est très important de témoigner directement de tous les bienfaits qu’apporte cet hôpital à la population locale. »

Mme MacKay indique que la participation de la succursale s’étend à plusieurs strates de l’entreprise. Aussi, elle s’assure d’organiser des activités de financement à différents moments de la journée afin de favoriser la participation des employés, quel que soit leur quart de travail. L’enthousiasme de toute l’équipe se fait sentir du sommet à la base : une activité visant à remercier le personnel de ses efforts dans le cadre de la campagne a été tenue chez le directeur de la succursale Larry Gouthro, et un vice-président de l’entreprise a participé l’an dernier au concours de lancer de la tarte, offrant volontairement son visage en cible afin d’amasser des fonds pour les enfants nécessitant des soins.
« Comme entreprise, nous sommes pas mal chanceux » affirme Danielle MacKay. « Notre succursale est très grande, et nous vivons dans une région où les gens sont réputés pour leur générosité. Tout cela a contribué à l’énorme réussite de la campagne. »