Fab Loranger a toujours été du genre proactif. À court d’argent lorsqu’il cherchait à terminer ses études en architecture, il s’est mis à faire du charpentage puis, respectivement, du coulage de piliers de béton, de la préfabrication de hautes structures et de l’évaluation de travaux. Il s’est même expatrié en Allemagne pour construire des maisons. À son retour au Canada, il s’est joint à une grande entreprise et en est devenu par la suite copropriétaire. Toutefois, il n’était pas au bout de ses peines.

Il a décidé que le moment était venu pour lui d’essayer quelque chose de nouveau, alors il a fondé sa propre entreprise de services généraux : Taurus Projects Group Inc. Cette entreprise exécute la préparation, l’emménagement et l’entretien d’installations, de même que la manutention des matériaux, la construction et l’entretien de parcs de stationnement, y compris le déneigement, l’épandage de sable et le dépoussiérage. Pour ce faire, elle compte sur les compétences de nombreux électriciens, tuyauteurs, charpentiers et autres gens de métier.

« Je cherchais à relever un nouveau défi, et comme j’y avais travaillé pendant tellement longtemps, la seule chose qui me paraissait logique était de me lancer dans les services généraux, se souvient Fab Loranger, propriétaire de l’entreprise. Ce ne fut pas une décision facile à prendre. Il est ardu de percer dans ce secteur d’activité et d’y réussir, mais nous avons été en mesure de faire notre marque. »

Aujourd’hui, Taurus Projects récolte les fruits de l’expérience de son fondateur et étend ses activités dans un plus grand nombre de provinces. M. Loranger attribue néanmoins la réussite rapide de son entreprise à un certain nombre de personnes qui l’ont épaulé.

« C’est Tom Eggleston qui nous a donné notre première véritable chance en nous permettant de nous inscrire à la liste des soumissionnaires pour un projet d’expansion de Shell en 2006, raconte Fab Loranger. À l’origine, comme nous étions tout verts sur le marché, Shell croyait que nous étions une entreprise ‘prototype’ et a alors tenté de nous rayer de la liste. Mais Tom et moi avions collaboré à des projets antérieurs et il nous a défendus, de telle sorte que nous sommes restés inscrits. Et nous avons fini par décrocher un contrat. C’était notre premier projet industriel, et la croissance que nous avons connue à partir de là est tout simplement phénoménale – elle a d’ailleurs été si rapide que nous pouvions à peine suivre le rythme pour payer notre main-d’œuvre. Heureusement, des gens nous ont prêté de l’argent – parfois jusqu’à 1 million $ – en attendant le moment où nous avons été payés. Sans leur générosité, nous ne serions pas ici aujourd’hui. »

Le directeur de l’équipement, Ryan Midgley, attribue la réussite soutenue de l’entreprise à son attitude prudente, axée sur la sécurité. Il précise : « Chaque jour, nos activités reflètent notre préoccupation fondamentale pour la sécurité, à un degré tel que l’image de notre entreprise s’en trouve rehaussée et que nos concurrents n’ont d’autre choix que de s’en inspirer. »

Fab Loranger ajoute que son personnel dévoué constitue aussi la clé du succès. Des employés de longue date comme Ryan Midgley et le président Dave Zubko ont contribué à instaurer et maintenir une culture d’honnêteté et de responsabilité chez les 225 employés de Taurus Projects. Bien que la réputation et la vision de M. Loranger pèsent lourd dans la réussite de l’entreprise, ce dernier a toujours souligné l’apport des autres.

« Je suis peut-être le propriétaire, affirme-t-il, mais je suis un membre de l’équipe comme les autres. Je n’aime pas qu’on m’appelle ‘patron’ – ça me met mal à l’aise. La seule différence entre mes employés et moi, c’est que je prends plus de risques. Mais ça ne veut pas dire que je suis meilleur. Je respecte et apprécie tout le monde qui travaille – et je traite chacun sur le même pied. »

Diversification et expansion

Dès sa fondation, Taurus Projects a connu une expansion considérable, tant en termes de services qu’en matière d’empreinte géographique. Le prochain secteur de croissance pour Taurus Projects consistera à établir une division de l’entretien.

« La diversification des services est au cœur de la réussite d’une entreprise, déclare Fab Loranger. Il règne une telle incertitude dans notre industrie que nous ne voulons pas nous concentrer trop fortement sur un seul aspect. Nous espérons qu’une division de l’entretien nous procurera plus de stabilité à l’avenir et nous permettra de détenir un atout de plus dans notre manche pour garder notre personnel, payer nos factures et assurer la poursuite de nos activités. »

Le portfolio de services n’est qu’un des nombreux éléments qu’elle a décuplés. Environ 90 % du travail effectué par Taurus Projects se déroule en Alberta, mais elle a commencé à étendre ses activités à d’autres provinces. Elle a récemment accompli des travaux à Regina pour la raffinerie de la Saskatchewan Co-operative Association. L’entreprise a d’abord obtenu un contrat d’une durée de 18 mois, qui a été prolongé jusqu’à 52 mois, en raison de la qualité du travail et de la sécurité déployée. M. Loranger s’attend à ce que Taurus Projects continue de trouver d’autres débouchés dans d’autres provinces.

« Nous voulons profiter de toutes les occasions possibles, dit-il. Au prix de grands efforts, le projet en Saskatchewan nous a valu beaucoup de respect dans cette province, et nous voulons répéter l’expérience au Manitoba et en Colombie-Britannique. »

De « prototype » à exemple à suivre

On peut affirmer sans se tromper que l’image d’entreprise « prototype » de Taurus Projects dans son industrie est bel et bien révolue. La firme qui avait presque été rayée d’une liste de soumissionnaires il y a une dizaine d’années s’attaque actuellement à deux des plus vastes projets en Alberta. En effet, dans un premier temps, elle s’est jointe au partenariat North West Redwater (NWR) pour un projet de construction d’une raffinerie de carburant diesel de 8,5 milliards $ à Edmonton, il y a de cela quatre ans, et elle maintient sa présence depuis ce temps.

« NWR est probablement le projet le plus prestigieux d’Alberta en ce moment, affirme Fab Loranger. Nous constituons un atout précieux pour ce projet grâce à notre éventail de services. Nous effectuons la manutention des matériaux et l’entretien des routes, y compris le déneigement, l’épandage de sable et le nivellement de chaussée. Et nous faisons maintenant partie de la liste des soumissionnaires pour de plus grands projets de terrassement. »

Le partenariat NWR a connu sa part de pépins en cours de route, principalement en raison de la récession mondiale et de la chute des prix du pétrole, mais Taurus Projects a continué de mener à bien ses tâches.

« Quand nous avons débuté, le projet était en attente à cause de la situation économique, explique M. Loranger. Le terrain était aplani, mais l’herbe avait repoussé. Nous avons maintenu un œil sur le chantier – afin de prévenir les digues de castor et la formation de criques. Notre principale activité fut l’assèchement des lieux, car beaucoup d’eau s’était accumulée sur le chantier en raison de sa condition. Nous sentions qu’il était important d’assurer notre présence sur place. »

Ces travaux ont fortement milité en faveur de la décision par Taurus Projects de créer une division de l’entretien. Fab Loranger indique que son entreprise est liée par contrat jusqu’en 2017 avec NWR, et il espère que la nouvelle division offrira des services pouvant intéresser NWR pour la prochaine phase des travaux.

Taurus Projects participe également au projet d’exploitation des sables bitumineux de Fort Hills à Fort McMurray, parrainé par Suncor. À l’été 2015, Taurus Projects a été mandatée pour faire la manutention des matériaux.

« Nous avons la chance de pouvoir travailler à deux projets de grande envergure, surtout dans le contexte économique actuel, admet Fab Loranger. Nous visons à accomplir un travail de qualité et à continuer d’offrir autant de services que nous pouvons. Nous espérons que notre rôle augmentera encore en importance sur chaque chantier. »

Le soutien de SMS

Taurus Projects collabore avec SMS depuis sept ans, et Fab Loranger considère SMS et son représentant des ventes, Troy Gallagher, comme faisant partie intégrante de son entreprise.

« Notre premier achat avec SMS était une excavatrice Komatsu PC308, se rappelle M. Loranger. Ensuite, nous avons fait l’acquisition de trois chargeurs sur roues WA380-7, et notre association s’est poursuivie d’année en année. Les machines Komatsu conviennent parfaitement à notre travail. Elles sont fiables, en plus de procurer beaucoup de puissance et de manœuvrabilité. »

Le reste du parc de machines Komatsu de l’entreprise se compose notamment de deux bouteurs (un D65PX-17 et un D155AX-7), de deux autres excavatrices (une PC490LC et une PC210LC-10), une niveleuse automotrice GD655-5 et un camion à châssis articulé HM300. La décision de Taurus Project de continuer d’acheter de l’équipement Komatsu a été influencée par le service et le soutien technique fournis par SMS.

« Téléphoner à SMS quand nous avons un problème et pouvoir rejoindre quelqu’un – pas une boîte vocale – est fantastique, fait remarquer Ryan Midgley. Nous obtenons une réponse sur-le-champ. Ça n’a pas de prix. »

Taurus profite aussi des avantages de KOMTRAX, le système de surveillance à distance des machines de Komatsu, notamment en vue de réduire le nombre d’heures où le moteur tourne au ralenti. M. Loranger a constaté des améliorations immédiates.

« Quand nous avons commencé, nous avons noté qu’une de nos niveleuses automotrices roulait neuf heures par jour, mais qu’elle n’était utilisée en réalité que pendant 45 minutes, souligne Fab Loranger. Un employé la démarrait le matin, tout comme le reste de l’équipement pour réchauffer le moteur, mais le moteur tournait toujours même si personne ne l’utilisait. Elle avait accumulé 700 heures sans presque jamais quitter le garage. »

Il ajoute : « KOMTRAX nous a fourni des chiffres éloquents que nous pouvions montrer à nos employés. Ça leur a vraiment ouvert les yeux, et nous avons noté un changement radical par la suite. Résultat : nous avons consommé beaucoup moins de carburant, diminué nos frais d’entretien et profité davantage de nos garanties. »